La fondation SYD

Notre engagement

Dans le cadre de notre engagement sociétal, nous avons créé une fondation sur laquelle nous versons 10% du résultat du Groupe chaque année. Cette somme nous permet de financer des projets caritatifs, sociétaux ou environnementaux proposés et portés par nos collaborateurs.

Et concrètement ?

Deux à trois fois par an, nous organisons des sessions de dotation, au cours desquelles chaque collaborateur peut présenter un projet d’une association qui lui tient à cœur ou dans laquelle il s’investit. Nous décidons ensuite tous ensemble des projets que nous souhaitons financer et du budget qui sera alloué pour chaque projet. Nous avons à cœur de financer des projets aussi bien locaux qu’internationaux, nous essayons donc de maintenir un certain équilibre dans le choix des projets financés.

Remise de chèque pour l'association TEAM 303

La fondation en chiffres

10%

du résultat du Groupe SYD est versé au profit de la fondation. 

6000

Chaque collaborateur peut proposer un projet avec un plafond de 6000 euros

96%
de nos collaborateurs apprécient la contribution citoyenne de l’entreprise
(Great Place to Work)

Challenge contre la faim


Dans le cadre du Challenge contre la faim qui avait lieu à Nantes le 20 octobre 2017, plus de 20 salariés SYD se sont mobilisés pour faire du sport pour récolter de l’argent pour Action contre la faim. Grâce aux efforts individuels des salariés, nous avons récolté 3855 euros au profit de l’association.
"Nous sommes de plus en plus nombreux à nous retrouver pour faire du sport ensemble le midi ou le soir. La motivation est sans doute notre principal défi à relever à chaque fois tant la tentation est grande d’abandonner l’objectif. Il nous fallait trouver une raison de nous dépasser, servir une bonne cause était une évidence …"

Eric Fresneau,
porteur du projet

Anim'toit


Le projet consiste à financer une partie des travaux électriques pour la création d’un refuge animalier à vocation socio-professionnelle au service des communes du territoire nord-ouest de la Loire-Atlantique.
"Ce qui m’a donné envie de porter ce projet c’est la triple casquette de l’association. L’association assure un service public pour les communes environnantes via la fourrière, mais elle offre surtout un refuge pour ne pas avoir à euthanasier les animaux qui s’y retrouvent. Enfin, l’association permet, par le contact avec les animaux, de réinsérer progressivement des personnes en rupture sociale."

Yann Tanneau,
porteur du projet

Humaid


Redonner à Gabriel, polyhandicapé suite à une encéphalite virale, une liberté de déplacement en finançant une partie de l’aménagement d’un véhicule adapté à son fauteuil roulant. Nous avons financé ce projet avec la plateforme Humaid, sur le principe de l’abondement. A chaque fois qu’une personne faisait un don, nous le doublions.
"J’ai été touché par ce projet local, qui permettait de redonner une « mobilité » à Gabriel, et j’aimais l’idée de pouvoir proposer à nos clients et partenaires de nous aider à financer ce projet grâce à la plateforme de financement participatif de Humaid."

Jérome Duchesne,
porteur du projet

Les chiens guides d'aveugles


Le projet était de financer l’aménagement d’un box d’isolement, pour aider les éducateurs à prendre soin des chiens (table d’examen vétérinaire, armoire stockage produits vétérinaires…).
"Avec ma femme nous sommes « Famille Relais », nous accueillons occasionnellement les chiens en formation dont la « Famille d’Accueil » est temporairement indisponible (week-end, vacances ou autres). Permettre à des aveugles d’avoir non seulement une aide au quotidien, mais surtout un vrai compagnon de vie me paraît essentiel !"

Loïc Bordennec,
porteur du projet

Terre de Paix


Financer du matériel (tables et chaises), pour les « Ateliers du savoir », qui sont proposés par l’association Terre de Paix sur l’île Maurice. Ces ateliers ont pour objectifs de former des enfants sortis du système scolaire classique, et d’aider les parents à travers des formations.
"Nous avons découvert Terre de Paix lors de notre expatriation à l’île Maurice, Terre de paix s'engage au cœur des problématiques de l’île Maurice pour permettre à tous les enfants défavorisés de réussir."

Frédéric Laurent,
porteur du projet

Humaid


Ce projet consistait à aider une petite fille née prématurément du nom de Lena, qui souffrait de lésions cérébrales, en finançant une opération chirurgicale en Espagne pour lui permettre de marcher. Nous avons participé au financement de l’opération via la plateforme Humaid, en doublant les contributions des donateurs.
"J’aimais l’idée de pouvoir aider une petite fille et sa famille pour aller au-delà de ce que permet le système de santé français, et j’avais envie de soutenir cette jeune start-up nantaise dont le business model est entièrement fondé sur le don."

David Le Glanaër,
porteur du projet

Un parrain, 1 emploi


Equiper un local pour accueillir une permanence hebdomadaire de l’association pour accompagner individuellement des personnes en recherche d’emploi.
"Je suis déjà parrain dans cette association et j’ai souhaité aller encore plus loin dans mon engagement auprès d’eux en portant un projet via le fonds CSE."

Jean-Michel Moser,
porteur du projet

Simon de Cyrène


Financer le matériel informatique d’une maison où cohabitent des personnes valides et des personnes handicapées, une maison partagée fondée sur les relations humaines, amicales et fraternelles.
"Je souhaitais encourager des amis qui font partie de cette asso, et qui donnent de leur temps pour des personnes extraordinaires."

Jérome Duchesne,
porteur du projet

Musée du quai Branly


Participer au financement d’un catalogue d’exposition du Quai Branly en format visuel et tactile à destination des personnes malvoyantes et de leurs accompagnateurs.
"Ce qui m’a plu dans ce projet c’est que le musée a conçu ces guides avec des associations de malvoyants en les intégrant directement dans la conception de l’ouvrage. De plus, ces guides sont spécifiquement conçus pour favoriser le dialogue entre le(a) malvoyant(e) et son accompagnateur (trice), ce que je trouve d’autant plus intéressant."

David Le Glanaër,
porteur du projet

Taramana


Parrainer deux frères cambodgiens chaque mois, et ce jusqu’à la fin de leur scolarité. Le parrainage leur donne accès au quotidien à la nourriture, l’éducation, et la santé.
"Dans certains pays la scolarisation est un réel problème. J’ai décidé de porter ce projet afin d’aider deux jeunes frères à ne plus être dans la rue, et à s’en sortir via l’association."

Mandy Godart,
porteuse du projet

Enfance partenariat vietnam


Réhabiliter un orphelinat au nord du Vietnam, dont l’état d’insalubrité des locaux et les conditions d’hygiène étaient devenus problématiques pour l’accueil des enfants en toute sécurité.
"Pour des raisons personnelles je suis très attaché à cette association, et cela me tenait donc à cœur de réhabiliter cet orphelinat pour que les enfants y soient au chaud en hiver."

Jean-Michel Moser,
porteur du projet

L'afsa


L’AFSA a pour objectif d’aider et d’accompagner des familles, en proposant notamment des weekends de formation pour apprendre à communiquer autrement en développant des moyens de communication pour les personnes porteuses du syndrome d’Angelman. Nous avons financé un weekend de formation, ainsi que des tablettes tactiles qui donnent l’opportunité aux enfants atteints du syndrome d’échanger autrement avec leur environnement.
"Connaissant une petite fille atteinte du syndrome, j’ai porté ce projet pour apporter mon soutien à sa famille et à toutes celles touchées par cette maladie."

Clarisse Hochet,
porteuse du projet